Image-Header

Quelques tags au hasard...
espace planète planete terre ISS nasa inside limbo playstation jeux video until dawn jeux-video supermassive games
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars News Net
Reddit
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
Le Mag MO5
Game Next Door
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Astro Bot Rescue Mission

News postée le 30-11-2020
Tags reliés à cette news : team asobi, playstation, vr, sony, jeux-video,
Dans la catégorie jeux-video

Ah s'trop bien !

Lorsqu'on pense à un jeu en "réalité virtuelle" on a souvent en tête des titres qui se jouent à la première personne. A juste titre d'ailleurs car comment tirer  mieux parti du média qu'en proposant une expérience virtuellement dans la peau d'un progagoniste ? C'est là que la Team Asobi, filiale de Japan Studio, elle-même filiale de Sony Interactive Enternainment, filiale de Sony... Ho ! C'est bon là ? Bref c'est là que la Team Asobi entre en scène avec Astro Bot Rescue Mission, un jeu VR, véritablement pensé pour la VR, à la 3é personne !

Oui, les mecs sont partis à contre-courant et c'était malin : pas besoin de se faire une place sur le marché des jeux d'action ou de tir, déjà saturé, autant se créer une place au chaud là où il n'y a presque personne, c'est à dire dans le pré-carré des platformers tout public en VR.

C'est avec la nouvelle mascotte de Sony, Captain Astro, qui deviendra l'ambassadeur de la marque Playstation VR grâce à son apparition plus tôt dans The Playroom la démo grand format de la réalité virtuelle made in Japan, que le joueur est embarqué dans une folle aventure, dont le but est de libérer tous les petits copains robots du Captain, disséminés aux quatre coins de l'espace après qu'une racaille cosmique soit venue désosser leur vaisseau, le laissant voguer sur des moellons.

Le jeu se répartit donc en 4 mondes, qui se divisent en 5 niveaux (dont 1 niveau boss). Chaque niveau contient 8 bots à libérer (hormis les niveaux de boss), ainsi qu'un caméléon caché à découvrir et qui donne par la suite accès à un niveau  challenge. On a donc 25 niveaux challenge dont la complétion libère 2 bots. Si mes calculs sont exacts, cela nous donne en tout et pour tout 212 bots à libérer pour terminer complètement l'aventure.

Je disais plus haut qu'Astro Bot est un jeu VR à la troisième personne. Mais pour être tout à fait honnête, c'est un mélange de 1ere et de 3é personne. Le joueur contrôle un robot, qui contrôle Captain Astro à l'aide d'une manette de PS4, qui apparait à l'écran. Cette manette virtuelle, pimpée et sacrément classe, se verra de temps en temps améliorée de gadgets divers et variés, allant du crochet/grappin, à la lance à eau, en passant par la lampe torche, les shurikens, ou la mitrailleuse. Tous ces gadgets viendront embellir le gameplay et varier les plaisirs lors de l'exploration des différents niveaux. Difficile de parler de l'utilisation de ces capacités sans spoiler, donc je n'en dirai pas plus ici.

Ces niveaux, assez courts, n'ont évidemment pas le même niveau de génie que ceux des Super Mario en 3D, mais sont diablement bien pensés et leur level-design appelle aux applaudissements. Comme tout platformer qui se respecte, il faudra gérer les sauts et double-sauts, les ennemis, et bien évidemment la récupération de pièces. Les bots quant à eux, sont soit placés sur le chemin du joueur, soit cachés dans le décor, certains étant champions de cache-cache, ils demanderont de rejouer les niveaux, car impossible de revenir en arrière, à la manière d'un Mario Bros. par exemple.

Encore un autre excellent point à attribuer au level-design, car il appelle clairement le joueur ne pas se contenter de bouger ses doigts sur la manette, mais aussi sa tête. A 360° bien sur pour ne rien rater des décors, mais aussi de haut en bas, d'avant en arrière et de droite à gauche, afin de déceler les secrets qui se cachent dans les angles morts, ou bien pour défoncer certains murs, ou encore pour mieux voir Captain Astro lorsqu'on le fait marcher sur une poutre au dessus de nous. Mais tout est relatif, et il faut admettre que les mêmes niveaux sans VR seraient plutôt fades. Au catalogue des environnements, on aura droit aux grands classiques : jungle, nuages, niveaux sous-marin, lave, souterrains, ou encore les ténèbres (presque) complètes. Mention spéciale au passage en montagnes russes, grandiose !

En ajoutant -virtuellement bien sur- des capacités à la manette, le jeu vient encore augmenter la plus-value de l'aspect VR. C'est plein de petits détails, comme le fait de devoir mettre la manette dans une encoche spécifique pour débloquer les gadgets, ou de pouvoir envoyer les shurikens en caressant le touch-pad vers le haut... L'immersion répond présent car on croit pleinement au monde qui s'étend dans le casque et sous nos yeux.

D'ailleurs, sur le plan technique, même si limité par le hardware du PSVR, en toute objectivité, c'est vraiment joli. Même si la résolution nous ramène aux années 2000 et aux écrans cathodiques, j'ai envie de dire que j'ai découvert Half-Life en 800x600 sur un écran 17' et que j'ai pris une monstrueuse calote de forain quand même. Pas besoin de 4k/HDR et de 60 images par seconde ici, pour apprécier le travail des développeurs qui ont su contourner les contraintes d'une techno VR très grand public et d'entrée/moyenne gamme. La lave ou encore l'eau ont un rendu absolument magnifiques. Au passage, pas un seul moment de motion-sickness sur les 15 heures passées n'a été à déplorer ! Même si je ne suis pas vraiment sensible à cet effet, ma dernière expérience VR sur Ace Combat 7 m'avait laissé l'estomac un peu retourné. Ici point du tout !

La durée de vie est plus qu'honorable. Outre la progression dans les niveaux "normaux", s'ajoutent les 25 challenges, qui proposent soit de battre le chrono, soit de battre un score palier afin de libérer deux bots. Les challenges contre-la-montre sont à mon sens les plus difficiles, même si largement abordables. Ils donnent lieu à de très bons moments de jeu lors desquels il faut savoir jongler entre rapidité et dextérité tout en appréhendant correctement les perspectives. Les scores à battre sont quant à eux des challenges assez faciles même si plusieurs essais peuvent s'avérer nécessaires. S'ajoute enfin la visite du vaisseau laissé à la dérive par les racailles de l'espace, dans lequel le Captain retrouvera tous les bots libérés, ainsi qu'une machine à pince de fête foraine, depuis laquelle on pourra récupérer une petite centaine de jouets pour améliorer le quotidien des robots. C'est une phase carrément inutile, sauf si l'on souhaite platiner le jeu (3 trophées à la clé).

Côté son enfin, c'est du tout bon. Les musiques sont entraînantes et habillent à merveille les différents environnements tout en les rythmant. Ce n'est certes pas de l'orchestral mais les sonorités sont toutes agréables à l'oreille, mention spéciale pour celles des niveaux volcaniques et leurs riffs de guitare électrique !

Alors ? Un sans fautes pour Astro Bot Rescue Mission ? Et bien oui. C'est une excellente expérience VR, accessible, fun à jouer, et jamais redondante. Du plaisir vidéo-ludique.

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :