Image-Header

Quelques tags au hasard...
le figaro jeux-video gta grand theft auto rayman origins jeux video ps3 xbox console geek playstation playstation 3 hébergement ovh site
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Journey

News postée le 03-05-2012
Tags reliés à cette news : jeux-video, jeux vidéos, journey, playstation 3, psn, geek,
Dans la catégorie jeux-video

JourneyJourney

Voici la dernière muse des gamers-poètes, nostalgiques des émotions ressenties et jamais retrouvées depuis Ico ou Shadow of the Colossus. Disponible sur le Playstation Network uniquement pour la somme de 13€ (je reviendrai sur le prix d'ici quelques lignes), Journey nous met dans la peau d'un personnage mystérieux, recouvert d'une cape rouge, qui tente d'atteindre un non moins mystérieuse montagne que l'on aperçoit au loin, derrière les dunes de sable du désert qui sert de décor au début du périple qui nous attend. Le gameplay est poussé à sa plus simple expression, en témoigne de tutoriel qui doit durer en tout et pour tout 15 secondes montre en main : le sixaxis permet de bouger la caméra (mais on lui préfèrera le joystick droit), croix permet de sauter (quand l'énergie contenue dans l'écharpe que l'on porte autour du cou le permet), et rond emet une note de musique qui active les bouts de tissu qui parsèment les niveaux que l'on visite.

Le personnage de JourneyC'est une belle Journey...

D'entrée de jeu, on est transporté dans un monde à la Miyasaki, avec des couleurs chatoyantes, et une patte graphique et visuelle unique en son genre. Le design de notre personnage rapelle avec force ce que l'on peut voir dans les animés du maître incontesté que j'ai cité ci-dessus, et l'absence totale de paroles fait peser une ambiance éthérée et accentue le sentiment de solitude, qui sera notre principal compagnon... Principal, mais pas unique, car si votre console est connectée au PSN, vous pourrez aléatoirement voir apparaitre d'autres joueurs. L'intérêt est très limité (enfin si, on peut gagner un trophée si on attend 20 secondes l'un à côté de l'autre...), car aucune interaction n'est possible (même si se rapprocher d'un autre voyageur remplit d'énergie notre écharpe), et aucune action n'est facilitée par une quelconque coopération. Demeurent de grands moments d'évasion, lorsque l'on descend en glissant les immenses dunes de sable, tout en slalomant entre les ruines, alors que le Soleil couchant se reflète avec le plus bel effet sur les grains de sable millénaires qui nous entourent. On se sent alors léger comme l'air... Tout comme notre porte-monnaie...

 

Glissade sur fond de Soleil couchant...pour se faire entuber de 13€ !

Car oui, disons les choses telle qu'elles sont : au risque de passer pour un pingre qui ne se limite qu'à l'aspect pécunier des choses, Journey est quand même un voyage qui revient cher. Alors certes, on a là un jeu sublime, envoutant et poétique... Mais qui se finit en une grosse heure et demie, et qui au final n'apporte rien de véritablement nouveau au paysage vidéo-ludique. Même si il faut reconnaître les qualités artistiques indéniables de Journey, son prix n'aurais jamais du dépasser le 5€. C'est certainement ce qui se serait passé si la presse "spécialisée" ne l'avait pas aveuglément encensé, parce que les oeuvres décalées, si on ose les critiquer, on passe soit pour un pecno, soit pour un abruti qui ne comprend rien à l'art. Et la communauté de joueurs qui s'est empressée de se ruer dessus pour comme des moutons ressortir le même argumentaire partout ("cay tro beau my god une expérience unique et transcendante !") n'a fait qu'emplifier le mouvement.

Pour conclure, Journey est un jeu à voir et à vivre, pour rendre hommage à l'imagination de ses créateurs, mais à un prix décent...

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :