Image-Header

Quelques tags au hasard...
espace wallpaper galaxie étoiles geek photo image pêche industrielle intermarché écologie politique facebook google big brother internet ta mère en short
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Peindre les astéroïdes en blanc pour les dévier de leur trajectoire

News postée le 29-10-2012
Tags reliés à cette news : geek, astéroïdes, asteroides, espace, mit, technologies,
Dans la catégorie divers

L'astéroïde GaspraL'arme blanche contre les astéroïdes

Sung Wook Paek, jeune diplômé du M.I.T., propose une alternative intéressante et surtout insolite pour sauver l'Humanité des géocroiseurs qui pourraient menacer d'entrer en collision avec la Terre. Nul besoin d'aterrir alunir acelestir (?) sur un météore, d'y creuser un trou pour y faire péter une bombe atomique. Non monsieur. De la peinture blanche suffirait à dévier un corps céleste de sa trajectoire. L'idée est d'augmenter de manière suffisante l'albédo (rapport de l'énergie solaire réfléchie par une surface) d'un astéroïde afin de que les photons réfléchis y excercent une force suffisante pour modifier son orbite.

Dit comme ça, effectivement, on a carrément envie de retourner en courant vers ce bon vieux Bruce Willis et de l'envoyer faire le boulot. Mais la communauté scientifique prend plutôt au sérieux cette théorie, puisqu'elle a remporté la compétition "Move an Asteroid" qui se déroulait à Naples cette année.

En prenant pour exemple l'aséroïde Apophis (astéroïde dont les probabilités de collision avec la Terre sont les plus élevées), qui du haut de ses 270 mètres de long, et de ses 27 millions de tonnes, constitue un candidat exemplaire, Sung Wook Paek estime qu'il faudrait environ 5 tonnes de boules de peinture blanche, lancées depuis un vaisseau naviguant non loin de l'astéroïde. En 30 heures, il serait complètement recouvert d'une fine couche blanche, et il ne resterait alors plus qu'à attendre... 20 ans avant qu'il ne soit dévié de sa trajectoire initiale. Mais cette attente de deux décennies n'est pas un frein au projet, car Apophis passe deux fois "près" de notre planète lors de sa révolution.

Cette idée plutôt originale s'ajoute ainsi à la longue liste de méthodes déjà imaginées pour nous éviter une catastrophe causée par l'impact d'un météore avec la Terre. Le plus dur risque donc d'être de se décider à choisir entre le billard spatial, les lasers, la déviation du corps célèste à l'aide d'une sonde grâce au principe de l'attraction, les missiles nucléaires...

Crédits image : Nasa

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :