Image-Header

Quelques tags au hasard...
hadopi politique informatique nier square enix pêche industrielle intermarché écologie
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

Dark Souls III : The Fire Fades

News postée le 05-07-2017
Tags reliés à cette news : Dark Souls III, the fire fades,
Dans la catégorie jeux-video

Des cendres à la cendre

Épilogue tout en paroxysmes de la saga culte de FromSoftware. Dark Souls III représente la quintessence des "Souls" et propose une aventure vaste, toujours aussi technique, et exigeante, tout en plongeant le joueur dans un monde onirique aux relents de fin des temps, avec une direction artistique inspirée.

Plus orienté action et vitesse que ses grands frères, cet épisode fait la part belle aux combats très violents tout en laissant une place prépondérante à l'exploration et à la découverte. Sans être dirigiste, le titre se veut plus accessible et distille son scénario beaucoup plus clairement. Même les quêtes annexes deviennent -presque toutes- compréhensibles et ce faisant apportent une extrême profondeur et une cohérence à l'ensemble.

Pour ce qui est du reste, on prend les mêmes et on recommence : lâché au beau milieu d'un cimetière, notre héros va devoir prouver sa valeur en terrassant pléthore d'ennemis issus d'un bestiaire toujours aussi incroyable, et en récupérant les âmes des cinq Lords of Cinder, responsables de la décrépitude qui ronge le monde. Prétexte à une croisade jubilatoire et éprouvante, l'aventure va se révéler passionnante et empreinte de mélancolie.

Attendez-vous à rencontrer des boss qui marqueront au fer rouge votre vie de joueur, Nameless King en tête, préparez vous à rester pantois devant certains décors, et tenez vous prêts à en chier des ronds de chapeau face à des ennemis plus énervés que jamais. Mais quoi qu'il en soit, c'est peut-être l'habitude de ce genre de jeu qui parle, Dark Souls III demeure moins compliqué que ses ainés.

Seuls défauts mais qui pour moi sont assez paralysants dans un jeu qui demande autant de précision : les ennemis qui mettent des coups de latte à travers les murs, ça, franchement c'est le pire qui puisse arriver, et le boss le plus retors qui souffre d'une caméra atrocement mal foutue (le boss passe dans les angles morts fréquemment).

C'est donc avec une certaine fierté que je range Dark Souls sur son étagère, même s'il me manque la toute fin du dernier DLC pour clore intégralement mon parcours (j'aurais pas du me reposer au feu de camp après le dernier boss...).

Prochaine étape : Bloodborne.

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :