Image-Header

Quelques tags au hasard...
nier square enix bloodborne jeux-video ps4 islande démocratie democratie europe politique
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

inFamous

News postée le 07-11-2011
Tags reliés à cette news : inFamous, jeux vidéos, jeux video, jeux vidéo, jeu, jeux, ps3, PS3, playstation, geek, jeux-video,
Dans la catégorie jeux-video

infamous-head

Vous êtes-vous déjà demandé ce que donnerait un mix de Spiderman et de Flash ? Les studios Sucker Punch se sont à priori posé la question, car ils ont accouché en 2009 d'inFamous, un jeu vidéo en vue subjective sur Playstation 3, nous permettant d'incarner Cole McGrath, un coursier devenu bien malgré lui détenteur de super-pouvoirs électriques. En effet, après avoir ouvert un colis, ce bon Cole qui ne cherchait pas les histoires, a déclenché une énorme explosion, plongeant la ville d'Empire City (divisée en 3 îles reliées par des ponts qu'il faudra remettre en état de marche) dans un blackout total.

Le jeu débute quelques minutes après l'incident, et nous nous retrouvons dans la peau de Cole, au milieu des décombres. Nous allons très vite tomber sur Zeke, un ami d'enfance, et décider de faire la lumière (haha) sur ce qui vient de se passer, parce que merde, c'est pas tout ça, mais Cole avait prévu une soirée pénard avec Trish, sa petite amie, mais l'explosion ayant tué la soeur de cette dernière, le couple est comme qui dirait un peu en froid...

Un agent du FBI, Moya, va nous contacter et passer un marché avec nous : si Cole retrouve John, le mari de Moya, cette dernière fera en sorte qu'il puisse quitter Empire City sans encombres avec la justice, ou le gouvernement.

Voilà pour le pitch. L'histoire s'étoffera tout au long du jeu, et les renversements de situation et apparition de personnages emblématiques viendront donner un peu de piquant dans tout ça.

infamous-comics

Résolument axé ambiance Comics, inFamous nous propose de faire de Cole un héros adulé par la population, ou à contrario, un despote en puissance, craint et haï de tous. Pour se faire, le jeu propose diverses missions annexes, donc certaines estampillées "Bonne mission", qui vont nous permettre d'améliorer ou de descendre en flèche le Karma de notre héros.

Les choix auquel nous seront confrontés seront de l'ordre du "soit je sauve ce type et j'oublie les éléments de batterie qu'il possède, soit je le dézingue et je lui pique tout", ou encore "soit je soigne cette femme au sol, soit j'aspire le peu d'énergie qu'il lui reste".

Choisir d'être bon ou méchant modifiera sensiblement le scénario, ainsi que les pouvoirs que vous pourrez "acheter" avec les points d'expérience gagnés en terminant les missions principales ou annexes, et en faisant disjoncter les trois types d'ennemis rencontrés sur chacune des îles.

Le gameplay nous permet d'escalader tous les bâtiments de la ville, puis, par la suite, de grinder sur les câbles électriques et autres rails de métro aérien. Pour débloquer différents pouvoirs, il va falloir réactiver les transformateurs de chaque partie de la ville. A chaque, fois, Cole découvrira un nouveau pouvoir : planer dans les airs, balancer des grenades électriques, se créer un bouclier, etc... Selon l'alignement du Karma, certains pouvoirs seront, ou non, disponibles.

Visuellement, on parle d'un jeu qui commence à dater... du coup, ce n'est certes pas très beau en comparaison des standards du moment, mais tout de même, j'ai trouvé qu'inFamous avait une patte graphique vraiment sympa. La ville est superbement modélisée, elle fourmille de détails et de passants, les couleurs plutôt grisées font penser à un monde post-apocalyptique. Les "flash-fights" (on ne va pas parler de "gun-fights" ici hein) sont mouvementés et bénéficient d'effets visuels vraiment jolis : quand ça pète de tous les côtés, on est plongés dans l'action.

infamous-ville

Le scénario, quant à lui, est en fin de compte plus complexe qu'il n'y parait. Bon ce n'est pas du Nietzsche, mais le twist final est tout de même assez recherché, et un chouïa moralisateur. La narration est simple, mais efficace, et met en place sans fioritures le scénario et ses rebondissements.

Pour conclure, inFamous est une agréable surprise. Certes ce n'est pas le jeu du siècle, mais il permet de s'évader un moment, et de se prendre pour un super-héros le temps d'une partie. Divertissant de bout en bout, on ne peut rien demander de mieux à un jeu vidéo, pas vrai ?

________________
Par Benben


Il y a 0 commentaires...


Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :