Image-Header

Quelques tags au hasard...
isralel palestine guerre politique geek astéroïdes asteroides espace mit technologies metal gear solid sons of liberty
Quelques liens...
Seriebox
Star Wars Génération 1
9gag
Reflets.info
PC Impact
Gamekult
Owni
Livraddict
ScreenBreak
Connexion...
Login :
Mot de passe :

Pas de compte ? - Mot de passe oublié ?

J'ai choisi Linux

News postée le 20-09-2012
Tags reliés à cette news : linux, informatique, geek, windows, microsoft, apple, mac,
Dans la catégorie informatique

Logo LinuxIl était un O.S...

Linux est un système d'exploitation (à la manière d'un Windows de Microsoft, ou Mac OS d'Apple) libre et gratuit, basé sur le système UNIX. Le noyau (coeur du système) a été crée par Linus Torvalds en 1991. Méconnu du grand public, Linux est souvent et à tort vu comme un outil réservé aux informaticiens, compliqué et difficile à prendre en main. Ceci était vrai il y a encore quelques années, mais des distributions (ensemble de logiciels) comme Ubuntu ou Linux Mint, gratuites elles aussi, sont là pour faciliter l'expérience utilisateur et la rendre aussi simple que possible.

Bien choisir son système d'exploitation est important. C'est lui qui sera l'interface principal entre la machine et la personne qui l'utilisera. Sa stabilité, son ergonomie, sa facilité d'utilisation, l'accent porté sur la sécurité... son prix, sont autant de paramètres à prendre en compte.

Linux-Windows-MacChoisir son système d'exploitation

Le quidam aura beaucoup de mal à choisir quel système d'exploitation utiliser sur son ordinateur. Une personne souhaitant faire l'acquisition d'un PC passera le plus souvent par une grande chaîne de distribution (du type Fnac...), et n'aura le choix qu'entre Mac O.S. et Windows, systèmes propriétaires, et payants. Merci la vente liée ! Les règles de notre société de consommation étant ce qu'elles sont, le grand public se verra alors contraint d'acheter son système d'exploitation. Le public "gamer", et lambda se tournera vers Windows, certains professionnels de l'image ou du bâtiment (et les pigeons) vers Mac O.S. Soit. Mais qu'est-ce que ces deux O.S. ont de plus qu'un Ubuntu par exemple ?

Pour un particulier qui n'utilise son ordinateur que pour naviguer sur Internet, pour faire du traitement de texte, ou même pour développer des programmes, il n'y a strictement aucun intérêt à utiliser Windows (et encore moins Mac OS) plutôt qu'une ditrsibution Linux. En effet, une utilisation standard de l'informatique peut tout à fait se dérouler aussi facilement sur Ubuntu que sur Windows XP. La suite Microsoft Office (Word, Excel, Powerpoint...) trouve son substitut avec LibreOffice, la navigation sur Internet se passe au travers de Firefox ou de Chromium (navigateur open-source sur lequel est basé Chrome, les fioritures étranges de Google en moins)... On retrouve ainsi une multitude d'outils libres sur différents systèmes d'exploitations (Filezilla, Audacity, VLC...). Mais alors pourquoi préferer Linux à Windows si c'est pour y faire la même chose et utiliser les mêmes logiciels ?

Linux -et ses diverses distrubutions- se veut être un O.S. qui respecte l'utilisateur. Beaucoup plus sécurisé (nul besoin d'avoir un antivirus, mais Linux n'est pas à 100% inviolable, il ne faut pas se leurrer : un système informatique parfait, ça n'existe pas), plus propre dans sa manière d'exécuter les tâches (pas besoin de défragmenter sous Linux !), plus léger et plus rapide... Donc autant utiliser un système d'exploitation de qualité, et sur lequel on peut compter.

Pour les gamers, Windows est un choix approprié car la plupart des jeux à succès ne fonctionnent que sous le système d'exploitation de Microsoft (et quelques portages existent pour Mac OS). Le logiciel WINE permet effectivement de faire tourner certains programmes Windows sous Linux, mais sa configuration demeure fastidieuse, et son utilisation quelques fois hasardeuse. Heureusement, le studio Valve a annoncé développer sa plate forme de jeux dématerialisée Steam pour Linux, ce qui devrait attirer de nombreux déçus de Windows vers un O.S. libre.

Et les Mac-Users alors ? Eh bien, ils utilisent un système stable et assez fonctionnel. Cela dit, il faut savoir que Mac OS est basé sur UNIX, tout comme Linux. Mais il est trop verrouillé pour demeurer intéressant pour le commun des mortels. Son seul intérêt réside en la présence de logiciels professionnels spécifiques à Mac OS. Au niveau de la sécurité, il a été démontré à plusieurs reprises ces dernières années que cet O.S. ne valait guère mieux que Windows. Et la philosophie qui entoure la marque Apple de toute façon, ne mérite qu'une seule chose : l'ignorance pure et simple.

LinuxWindowsMac Windows-Mac-Linux

Une multitude de distributions LinuxL'utilisation quotidienne d'une distribution Linux

Il existe des distributions Linux pour tous les goûts. De Fedora à Suse en passant par Debian, on peut les différencier de par leur spécialisation dans un domaine particulier (BackTrack se concentre sur la sécurité des réseaux ), par l'environnement de bureau qu'elles utilisent (GNOME, KDE...), par les dépots de logiciels qu'elles proposent... A l'utilisateur de faire son choix selon ses envies. La plus célèbre de ces distributions est Ubuntu et c'est sur celle-ci que nous allons nous attarder un peu, même si son nouvel environnement de bureau (Unity) ne fait pas l'unanimité.

Pour la petite histoire, Ubuntu est un mot Bantou signifiant « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous » 1. C'est donc une communauté motivée qui a crée cette distribution et qui continue à la maintenir. Son utilisation n'est pas plus compliquée que sous un autre système d'exploitation. La seule difficulté, c'est d'accepter de partir sur de nouvelles bases. Nous avons bien tous appris à utiliser Windows, là c'est la même chose. Installer des programmes se fait en toute simplicité et en toute sécurité en passant par la bibliothèque du système d'exploitation : aucun risque d'installer un programme dangereux, tous les "paquets" (c'est ainsi que sont appelés les programmes d'installation sous Linux) sont vérifiés et certifiés par la communauté Ubuntu. Les pilotes nécessaires pour faire fonctionner la carte réseau (Ethernet ou Wifi), la carte son sont installés tout seuls, et fonctionnels dès le premier démarrage. Idem pour l'imprimante : on branche, et ça marche. Il est toutefois possible de rencontrer quelques difficultés pour les possesseurs de cartes graphiques de la marque ATI, mais cette tendance est en train d'évoluer dans le bon sens depuis quelques temps.

L'utilisation basique de l'ordinateur ne se verra pas véritablement chamboulée : une fois la machine allumée, on clique sur les icônes des programmes qui nous intéressent et la vie suit son cours. L'utilisateur un peu plus curieux notera par contre que la gestion des disques, ou des programmes n'est pas la même que sous Windows. Ici, plus de disque C: ou de dossier "Program Files". Le disque dur principal sera nommé sda et ci celui-ci est partitionné en deux, la première se nommera sda1 et la deuxième sda2. Si un second disque dur est présent, il se nommera sdb. Et l'on n'y accèdera pas en passant par le "Poste de travail" non plus. Mais l'utilisation se fait de telle manière que l'on a pas besoin de se balader un peu partout dans le disque dur, à moins de devoir modifier des fichiers bien spécifiques du système ou de divers programmes. L'utilisateur travaillera de base avec un dossier personnel dans lequel il peut stocker tous les fichiers qu'il  veut, un peu comme le dossier "Documents and Settings" sous Windows.

C'est visuellement que le changement est le plus marquant, et peut-être le plus déstabilisant... Mais on prend très vite ses marques, et grâce à l'intuitivité de l'environnement, son utilisation devient rapidement un plaisir.

QuestionsDes questions ?

Q - Et si après avoir acheté un PC clé en main, je décide de passer sous Linux... J'aurais acheté Windows pour rien ?

R - Eh non ! Car il est tout à fait possible de se faire rembourser sa licence Windows. Il faut juste le savoir.

Q - Je suis quelqu'un de curieux et j'aimerais juste essayer une distribution Linux, c'est possible ?

R - Oui ! Il est possible de démarrer Linux sans l'installer : depuis un CD ou une clé USB, les composants nécessaires se chargent dans la mémoire RAM de l'ordinateur, et il est possible d'utiliser une distribution sans toucher au disque dur. Mieux encore, il est possible de tester Ubuntu depuis votre navigateur Internet !

Q - C'est compliqué d'installer une distribution Linux ?

R - Non ! Il suffit de télécharger le système d'exploitation, de le graver sur un CD, ou de créer une clé USB bootable avec un utilitaire, et au démarrage de la machine, si le BIOS est configuré de la bonne manière, il démarrera sur le périphérique adéquat pour commencer l'installation, qui ne demandera alors que quelques clics pour paramétrer le système (langue, nom d'utilisateur...)

Q - Et si j'installe Linux, je dis adieu à Windows ?

R - Non, pas forcement : on peut choisir d'installer Linux à côté de Windows. Au démarrage de l'ordinateur, un programme demandera à l'utilisateur de choisir quel système d'exploitation il souhaite démarrer.

Q- Je peux retrouver tous mes logiciels Windows sous Linux ?

R - Théoriquement, oui, grâce au logiciel Wine qui permet de faire tourner des applications Windows sous Linux. Mais le mieux est de chercher l'équivalent open-source du programme voulu. Par exemple, Live Messenger peut très bien être remplacé par emesene, Photoshop trouve un véritable rival avec Gimp...

Think differentPour finir en beauté

Pourquoi j'ai choisi d'abandonner Windows que j'utilisais depuis des années ? Les raisons sont multiples, mais la principale était un ras-le-bol complet de Vista, la pire daube que Microsoft ait pondu jusqu'ici. Trop de plantages, lourdeur de l'antivirus, lenteurs inexpliquées, manque de sécurisation, mises à jour intempestives (le pire étant celles qui obligent à redémarrer... avec la pop-up qui vient nous les briser), l'UAC (désactivable certes, mais le fait de mettre un truc aussi chiant dans Vista mérite des baffes)...

Ma curiosité naturelle m'a aussi poussé à aller voir ailleurs. Je connaissais déjà un peu Linux de par ma formation de développeur, mais trop peu, par manque de temps et d'un réel intérêt à l'époque.

Et puis surtout, l'envie de garder l'esprit ouvert m'a fait basculer du côté Linux de l'informatique ! Pourquoi se cantonner à ce que l'on nous vend quasiment de force, alors qu'il suffit de mettre un peu de volonté pour trouver pléthore d'alternatives beaucoup plus attrayantes, et qui en plus ne coûtent pas un Euro !?

J'ai utilisé pendant pas mal de temps Ubuntu, puis je suis passé sur Linux Mint, une distribution basée sur Debian (dans sa dernière version). J'ai choisi Mint pour sa relative jeunesse, et sa communauté dynamique, ainsi que pour son design simple, paramétrable à souhait, et sa grande facilité d'utilisation.

Il ne tient qu'à vous de prendre le temps d'étudier la question, et pourquoi pas de passer le cap !

Crédits image : 500motivators.com, webimag.com, lepop.re, ens-lyon.fr, tauxeef.com, teeshirtoc.com

________________
Par Benben


Il y a 2 commentaires...

vignette-commentaire Caroline a écrit ce commentaire le 16-10-2012 :
Super cet article, je suis tombée dessus par hasard. Perso, je suis sur Xubuntu, mais j'utilise une "virtual machine" sous Windows pour des logiciels qui ne fonctionnent pas encore sous Linux (Universalis, Ciel compta, et suivant le boulot que j'ai à faire et le temps imparti, la très géniale suite Microsoft Office, plutôt que LibreOffice). Je tiens à préciser aussi que comme beaucoup de filles, je ne joue pas aux jeux vidéos, si ce n'est aux Sims, et que ces derniers fonctionnent terriblement bien sous Linux avec Wine (mieux que sous Windows 8 qui ne prend pas encore en charge ma carte graphique !). Dans un monde où tout serait parfait, les programmes seraient développés sous toutes les plateformes, qui sait, un jour peut-être...


vignette-commentaire benben a écrit ce commentaire le 16-10-2012 :
Héhé merci pour le compliment ^^ Je pense hélas que ce n'est pas demain la veille que les programmes seront développés sur toutes les plates-formes sans distinctions. Hormis les projets libres, peu de logiciels peuvent se vanter d'être disponibles à la fois sur PC, Mac et Linux. Démocratiser l'utilisation d'un OS libre va prendre encore pas mal de temps, mais l'arrivée en début d'année prochaine de Steam pour Linux pourrait accélérer les choses à mon avis.



Poster un commentaire...

Recopiez le code suivant :
image-cryptoimage-crypto
Votre pseudo :
Votre commentaire :